Back to top

Pour la Pinosa, je donne !

Avec la Fondation du patrimoine, le syndicat mixte Canigó Grand Site lance une souscription pour la restauration de LA PINOSA, ancienne colonie minière, située à Valmanya, massif du Canigó, Pyrénées-Orientales.

Je donne ! https://soutenir.fondation-patrimoine.org/projects/colonie-de-la-pinosa-a-valmanya-fr

Mémoire des mineurs et des résistants, la Pinosa a besoin de vous ! Cette ancienne colonie minière, située sur le village de Valmanya, à 1350 mètres d’altitude, doit absolument être sécurisée afin d’y accueillir le public et de raconter la grande histoire de l’exploitation du fer et les heures tragiques de la seconde guerre mondiale sur le massif du Canigó.

La colonie est érigée entre 1906 et 1908 par les frères Valentin, industriels Alsaciens, qui réalisent des investissements pharaoniques pour rapprocher la main d’œuvre des gisements et évacuer le minerai par un ingénieux système de transport jusqu’à la gare d’Amélie-les-Bains. La crise économique signe l’arrêt définitif de l’exploitation en 1931. Outre les bâtiments miniers, la colonie dispose d’une boulangerie, d’une cantine et de dortoirs pour une centaine d’ouvriers environ.

Inhabituel pour l’époque, les bâtiments de la Pinosa sont électrifiés par une centrale hydroélectrique, située au bord du còrrec de la Rabassa. En 1908, un visiteur écrit : « On éprouve la plus grande surprise de rencontrer dans cette région sauvage un véritable village construit sur une croupe de la montagne entourée de ravins profonds et d'éboulis de pierres dévalées des hautes crêtes inaccessibles ».

Abandonnée depuis 1931, la Pinosa abrite, durant l’été 1944, les résistants du maquis Henri Barbusse et des guérilleros espagnols traqués par l’occupant nazi. En représailles, ce dernier incendie Valmanya puis attaque les résistants retranchés à la Pinosa. Blessé, capturé et torturé, le capitaine FTPF (Francs-tireurs et partisans Français) Julien Panchot est abattu le 2 août 1944 contre le mur de la cantine.

INTÉRÊT PATRIMONIAL

Le site minier de la Pinosa est un lieu chargé d’histoire doublement symbolique. Les vestiges des installations datant du début du XXe siècle sont cohérents et situés sur un secteur bien délimité, dans la partie orientale du site classé du massif du Canigó. Outre l’importance du patrimoine industriel présent sur ce site, la Pinosa fut également le cadre de la fin tragique du maquis Henri Barbusse. L’aspect de lieu de mémoire ajoute un intérêt supplémentaire à ces vestiges.

Ce double intérêt patrimonial (industriel et mémoriel) a justifié en 2015 l’inscription au titre des monuments historiques de l’ensemble composé des sites miniers de la Pinosa, de Roca Gelera (Valmanya) et des Menerots (La Bastide) ainsi que de l’ensemble d’installations liées au transport du minerai par la voie de chemin de fer dite de la Pinosa, entre les gares de Repalum et de Formentera.

PROJET DE VALORISATION

Conservation du site et du lieu de mémoire pour les générations à venir.

Le projet de sécurisation et de valorisation de la Pinosa vise à consolider les bâtiments et faire découvrir en toute sécurité un patrimoine industriel exceptionnel et un haut lieu de mémoire des Pyrénées-Orientales.

ÉTAT DE PÉRIL

Cinq types de désordres ont été identifiés :

développement de la végétation,

accumulation de gravats et détritus végétaux,

vulnérabilité des murs,

désordres graves sur structure et effritement des murs.

NATURE DES TRAVAUX

Consolidation et conservation des vestiges.

UN GRAND MERCI !

 

Vestiges de l'ancienne colonie minière de la Pinosa / SMCGS