Back to top

La Pinosa gagne au loto du patrimoine

Située sur la commune de Valmanya, à 1350 mètres d’altitude, dans les contreforts du massif du Canigó, l’ancienne colonie minière de la Pinosa est l’un des 103 monuments retenus pour recevoir des financements issus du loto du patrimoine.

Cette colonie est érigée entre 1906 et 1908 par les frères Valentin, industriels alsaciens, qui réalisent des investissements pharaoniques pour rapprocher la main d’œuvre des gisements de fer et pour assurer l’évacuation du minerai par un ingénieux système de transport jusqu’à Amélie-les-Bains. Ce dernier combine 2 câbles aériens et une ligne de chemin de fer minier de 12 kilomètres. Outre les bâtiments miniers, la colonie dispose d’une boulangerie, d’une cantine et de dortoirs pour une centaine d’ouvriers environ. Inhabituel pour l’époque, les bâtiments de la Pinosa sont électrifiés par une centrale hydroélectrique. La crise économique signe néanmoins l’arrêt définitif de l’exploitation en 1931.

Abandonnée depuis 1931, la Pinosa abrite durant l’été 1944, les Résistants du maquis Henri Barbusse et des guérilleros espagnols traqués par l’occupant allemand. En représailles, ce dernier incendie Valmanya puis attaque les résistants retranchés à la Pinosa. Blessé, capturé et torturé, le capitaine FTPF Julien Panchot est abattu le 2 août 1944 contre le mur de la cantine.

Le site de la Pinosa est un témoignage exceptionnel de l’industrialisation dans la région. Acquise en 2014 par le Syndicat mixte Canigó Grand Site (SMCGS), la colonie minière de la Pinosa ainsi que l’ensemble des vestiges de la ligne Repalona-Formentera sont inscrits au titre des monuments historiques en 2015. Dans le cadre de son action de préservation et de valorisation du site classé du massif du Canigó, le SMCGS a amorcé dès 2017 un projet de sécurisation des vestiges de cette ancienne colonie industrielle afin d’assurer la transmission aux générations à venir de ce site emblématique du massif.

Par ailleurs, un dossier pédagogique bilingue français/catalan paraîtra prochainement, réalisé dans le cadre du projet PYRFER - Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA) 2014-2020. Il comprendra :

- des contenus scientifiques présentant les mines de la Pinosa et leur transformation dans le cadre de l’industrialisation ;

- des documents qui permettront aux enseignants de construire librement leurs séquences ;

- des propositions d’activité correspondant aux attentes des programmes scolaires avec des approches privilégiant le travail par compétences et l’acquisition de connaissances ;

- des propositions d’activités numériques à partir du fond documentaire collecté, traité et mis en ligne par le SMCGS.

 

Rubén Molina, chargé de mission patrimoine au Canigó Grand Site ; Marc Vilar, professeur missionné à l’Hospici d’Illa, Pays d’art et d’histoire Vallée de la Têt.